Victime, sauveur ou persécuteur ?

Le triangle de Steve Karpman, appelé également triangle dramatique, est un outil issu de l’Analyse Transactionnelle. Il permet d’analyser des jeux psychologiques dans le cadre d’une relation en particulier.

Ces jeux psychologiques sont des comportements ponctuels, répétitifs et involontaires que nous adoptons dans certaines situations et avec certaines personnes et qui aboutissent généralement à une impasse.

triangle de Karpman

Ces jeux tournent toujours  autour de trois rôles d’où sa dénomination de triangle, les 3 trois étant :

  1. Sauveur : se met l’autre en position de dépendance. Il  perçoit la Victime comme inférieure et lui vient en aide à partir d’une position supérieure.
  2. Victime : se sent inférieure et va rechercher soit un Persécuteur soit un Sauveur, elle cherche à apitoyer et méconnaît sa valeur.
  3. Persécuteur : ne reconnait pas la valeur des autres, indique ce qui est bien ou mal, ce qu’il faut faire, critique, piège, fait la morale, dévalorise, persécute en agressant, humiliant ou rabaissant la Victime.

Ces jeux consistent à prendre, de manière consciente ou inconsciente, un des 3 rôles jusqu’à obtenir gain de cause, à savoir la confirmation de ses croyances, aussi bien au niveau cognitif qu’au niveau affectif.

Or, en fonction de l’évolution de la situation, le triangle va tourner, ce qui nous amène à passer d’un rôle à l’autre sans nous en rendre compte.

Pour illustrer mes propos, je vous propose de voir un extrait du film de Yves Lavandier avec Gérard Jugnot : « oui mais »

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s